Quel est le point commun entre Susan Boyle, Eminem et Cheryl Crowe ? Trois univers musicaux différents qui se rejoignent sur un point : leur compositeur Emeli Sandé, dont le dernier opus  soul  « Our Version of Events » connaît un véritable succès depuis un an. 

 

photo1

 

Cette jeune métisse anglo-zambienne de 25 ans se destinait tout d’abord à de brillantes études de neurologue.  Quatre ans à la faculté de médecine car pour elle (et pour ses parents), rien n’est plus important que l’éducation. Mais  comment passe-t-on du monde médical à celui de la musique ? C’est simple : “Quand je discutais avec d’autres élèves de la fac, tous me disaient qu’ils rêvaient de devenir médecin depuis leur enfance. Une fois rentrée chez moi après les cours, je devais bien m’avouer que cette vocation, je l’avais toujours eue, mais pour la musique. C’est pourquoi j’ai plaqué les études.”  

Entre Soul et Trip hop

Une première chanson écrite à 11 ans pour un concours de talents à son école primaire, repérée à 16 ans par une maison de disque, on peut dire qu’Emeli Sandé était destinée à la musique. « Our Version of Events » est un petit bijou soul teinté de trip hop que je ne me lasse pas d’écouter.  D’ailleurs le morceau Heaven vous rappellera sans doute Unfinish Sympathy de Massive Attack. Influence qu’elle assume totalement.  Vendu à plus de 250 000 exemplaires en Angleterre, cet album a tout simplement subtilisé la première place à Adèle.
Pour avoir eu la chance d’assister à une de ses performances, je peux vous assurer que cette jolie et talentueuse demoiselle fera encore parler d’elle. Emili Sandé c’est une voix magique, un look rock, et un univers soul qu’on aime retrouver. 
J’ai été séduite par son album et maintenant je n’attends plus qu’une chose : son concert à Paris. 

photo2
 
D’ici là, je ne pourrais vous conseiller qu’une seule chose : écoutez son album. Mais attention « Our Version of Events » est addictif…